MAIRIEPROJETSVIE LOCALECADASTREVOS QUESTIONS



p30-04-09_112902.jpg la rue du four.jpg mer3.jpg bkg_181722_1745720.jpg cafe 2.jpg img_2833.jpg 300px-riventosa-village.jpg riventosa2.jpg p1010046.jpg
 

Le moulin

althttp://www.sages-informatique.com/riventosa/images/stories/P30-04-09_1216(1).jpg alt



          En contrebas du village, sur le chemin qui mène à Casanova, sur les rives du «Misognu», se trouve l’ancien moulin, «u mulinu di Masgiolu». Il était utilisé autrefois pour moudre le blé, le maïs et les châtaignes. En effet, jusque dans les années 1960, les terres des villages du Venacais aménagées en terrasses étaient entretenues et cultivées. Hélas, vergers, jardins, oliveraies, champs de blé et de maïs sont aujourd’hui envahis par le maquis.
         
          Chaque famille possédait à l’époque en moyenne deux ou trois châtaigniers. A la saison de la cueillette, la récolte était apportée au moulin. Le meunier se chargeait alors de moudre les fruits pour en faire de la farine. Base de l’alimentation, cette farine servait toute l’année à la confection de plats traditionnels : pulenta, briluli o granaghjoli, torte, biscotti, nicci, frittelle …

           Le moulin de Riventosa, bâti depuis plus de 200 ans, moulait en grande majorité des châtaignes ; le rendement pouvait atteindre 50 kilos par jour. Une seule personne en gérait alors le fonctionnement. Le meunier passait toute la nuit au moulin car il devait régulièrement rajouter les fruits dans le réservoir. Ce réservoir, « a trimoghja », avait une capacité de 100 kg. Généralement le passage de l’état de fruit à celui de farine, se faisait rapidement et sans perte : 5 kilos de châtaignes correspondant environ à 5 kilos de farine. Le travail du meunier était rémunéré sur la base du troc : vivres ou farine.

           Il faut imaginer «u mulinu di Masgiolu» comme un lieu de vie très animé ;il était situé sur une voie de passage (le sentier reliant Casanova à Riventosa) et sur les bords de la rivière, ce qui en faisait aussi le point de rencontre des lavandières. Aujourd’hui, le moulin n’est plus en activité. Il a cessé de fonctionner dans les années 1960. Après quelques années d’abandon, il a fait l’objet d’une restauration par le Parc Naturel Régional de la Corse. La commune de Riventosa souhaite le remettre en état de fonctionnement et l’ouvrir ainsi aux visites scolaires et touristiques.

                          
                    U Mulinu di masgiolu

          Sottu à u paese, nantu à u chjassu chì và à A Casanova, s'alza u vechju mulinu dettu "u Mulinu di Masgiolu", in bor di u Misognu.Vechju di 200 anni, u muminu di A riventosa macinava pè u più castagne, sin'à 50 chilò à ghjornu. Ogni famiglia, à l'epica, avia i so dui o trè castagni. Oghe, ùn hè più in attività u mulinu. Hà compiu di girà ind'è l'anni sessanta. Dopu à qualchì annu, hè statu rifattu da u Parcu Naturale Regiunale di A Corsica. A cumuna hà pè scopu di rimettelu in statu di funziunà è d'urganizacci visite pè i sculari è pè i turisti.

 

«U mulinu di Masgiolu».


Totjorn mai aval del vilatge, sul camin que mena cap a Casanova, al bòrd de la « U Misognu», se troba l'ancian molin, « U Mulinu di Masgiolu». Èra utilizat abans per mòudre lo blat, lo milh e las castanhas. Lo molin de Riventosa, vièlh de mai de 200 ans, moliá principalament las castanhas Los rendiments podián aténher 50 quilòs per jorn. Una sola persona n'administrava alavetz lo foncionament. Uèi, lo molin es pas mai en activitat, a daissat totalament de foncionar dins las annadas 1960. Dempuèi, es estat l'objècte d'una restauracion pel Pargue Natural Regional de Còrse




 
Nous contacter - Réalisation du site